Béjart fête Maurice
BEJART BALLET LAUSANNE

Béjart Ballet Lausanne

Tous les hommes presque toujours s’imaginent

Création 2019 – Première française

Chorégraphie : Gil Roman
Musique : John Zorn

Collaboration vidéo : Marc Hollogne

Première représentation à l’Opéra de Lausanne le 5 avril 2019

Béjart fête Maurice

Première en région

Chorégraphie : Maurice Béjart
Mise en scène : Gil Roman
Musique : Ludwig van Beethoven, Anton Webern, Richard Heuberger, Johann Strauss, Gioachino Rossini, Hugues Le Bars, musiques traditionnelles juives, indiennes, africaines et pygmées

Création costumes : Henri Davila
Création lumière : Dominique Roman

Première représentation au Théâtre de Beaulieu, Lausanne le 16 décembre 2016

Gil Roman, directeur artistique du Béjart Ballet Lausanne présente sa dernière création, Tous les hommes presque toujours s’imaginent, ainsi qu’un voyage à travers le répertoire du fondateur de la compagnie, Béjart fête Maurice.

Présentation

Cet événement exceptionnel est présenté à Cannes à l’occasion du Festival de Danse.

Le programme réunit une toute nouvelle création de Gil Roman Tous les hommes presque toujours s’imaginent et une suite d’extraits signés Maurice Béjart, qui, plutôt qu’un hommage, est une forme de dialogue entre la compagnie et son créateur disparu.

Tous les hommes presque toujours s’imaginent, titre emprunté à l’écrivain suisse Ludwig Hohl, est entièrement chorégraphié sur les musiques de John Zorn, l’un des compositeurs majeurs de la musique contemporaine américaine et multi-instrumentiste inspiré. La pièce, résolument ancrée dans notre époque, évoque par une succession de tableaux délicats et poétiques, les expressions actuelles de nos relations humaines.

Béjart fête Maurice, rassemble les meilleurs moments issus d’une dizaine de ballets, qui, tous réunis, nous rappellent la diversité des sources d’inspiration de Maurice Béjart, de l’Orient à l’Afrique, des danses traditionnelles juives du Dibouk, aux danses tribales d’Héliogabale ou à la mystique indienne de Bhakti III, sans oublier les grands moments que sont le final de La IXe Symphonie ou 1789… et nous.

Le mot de Brigitte Lefevre

Maurice Béjart fut pour moi un maître et un ami. Gil Roman a réussi à perpétuer l’esprit et l’œuvre de Maurice Béjart, dans une institution telle que le Béjart Ballet Lausanne et l’on ne peut que saluer son obstination et son énergie à conserver et développer le socle que représente le répertoire Béjartien, mais aussi à entretenir une compagnie de quarante danseurs, grâce à son travail de recherche et de création.

Béjart Ballet Lausanne

Depuis sa création en 1987, le Béjart Ballet Lausanne est une référence dans le monde chorégraphique. Désigné comme successeur par Maurice Béjart, Gil Roman, dirige la compagnie et préserve son excellence artistique depuis la disparition du maître en 2007.

Formé par Marika Besobrasova, ainsi que Rosella Hightower et José Ferran à Cannes, Gil Roman rejoint en 1979 le Ballet du XXe siècle de Maurice Béjart. Pendant près de trente ans, il interprète les plus célèbres ballets du chorégraphe. En 2007, Maurice Béjart le désigne comme successeur à la tête du Béjart Ballet Lausanne.

Mentions obligatoires

© BBL – Lauren_Pasche
© BBL – Gregory_Batardon
© BBL – Ilia_Chkolnik

Vendredi

29 novembre 2019

&

Samedi

30 novembre 2019

Vendredi 29 novembre
20h30 • Durée : 2h15
(avec entracte)
Samedi 30 novembre
14h00 • Durée : 2h15
(avec entracte)
Palais des Festivals
de 15€ à 62€
Dès 6 ans

LES

Carnets
du festival