« Something is wrong »
KUBILAI KHAN INVESTIGATIONS

KUBILAI KHAN INVESTIGATIONS 

Something is wrong

Création 2019 – Pièce pour 4 danseurs et 4 musiciens

Chorégraphie : Frank Micheletti
Interprètes : Gabriela Ceceña, Idio Chichava, Maria de Duenas Lopez, Esse Vanderbruggen
Musique composée, jouée et mixée en live : Frank Micheletti, Benoît Bottex, Sheik Anorak et Jean-Loup Faurat
Création lumière : Ivan Mathis
Régie son : Laurent Saussol

Un spectacle au titre pessimiste qui affiche un optimisme chevillé au corps. Un climat d’urgence chorégraphique qui profile un avenir inquiétant pour mieux le déjouer.

Présentation

« J’espère que je me trompe, mais toutes les données scientifiques indiquent que j’ai raison. Je pense que nous sommes foutus » était l’une des phrases, signée Stephen Emmott, (Dix milliards) dont s’inspirait Frank Micheletti dans Bien sûr, les choses tournent mal, une dystopie censée se dérouler en 2393.  Something is wrong est le deuxième volet de ce diptyque qui s’intéresse aux différentes transformations qui agissent sur notre présent et donnera son nom à l’ensemble. Sur le plateau, la même équipe, constituée de quatre danseurs et autant de musiciens, dont Frank Micheletti, compose une œuvre éclatée qui indéniablement offre un point de vue sur le monde, le nôtre, avec ses bouleversements et ses failles. Une équipe d’artistes venue du Mexique, du Mozambique et de l’Europe crée un corps unique pour en témoigner. Cette création qui s’intéresse au départ, au changement climatique, mais pas seulement, rend compte de l’urgence à agir, mais aussi de notre incapacité à réagir face aux stimuli – généralement négatifs – que nous renvoient les médias. Dans nos modes de vie où tout ce qui se passe est enregistré, restitué, projeté, communiqué, où notre confort est électrifié, pétrolisé, hygiénisé, informatisé et enregistré avec nos données personnelles, où tout est transformé en bien achetable et jetable, tout cela va s’effondrer, c’est sûr. Mais pour l’heure, continuons à danser sur le volcan, avec talent quand il s’agit de ce collectif de Kubilai Khan Investigations.

 

Le mot de Brigitte Lefevre

Le travail de Frank Micheletti et du collectif Kubilai Khan Investigations, riche d’un passé archaïque, est cependant soucieux de nos mythes d’aujourd’hui. La chorégraphie suit une géographie intime et imaginaire, un fait divers réel ou rêvé, on ne sait pas, qui sert de trame à un ensemble composite où la danse et la musique ont la même importance.

 

La compagnie

A 20 ans d’existence et plus de 30 créations représentées en France et dans plus de 60 pays, Kubilai Khan Investigations avec son chorégraphe, Frank Micheletti, s’est affirmé comme une plateforme de créations plurielles, une fabrique de dynamiques artistiques de l’échelle locale à l’échelle internationale. Depuis les côtes du Mozambique jusqu’à la baie de Tokyo, glissant d’un fuseau horaire à l’autre, activant aussi bien les transversalités de langages artistiques que les questionnements culturels.

Mentions obligatoires
PRODUCTION : Kubilai Khan investigations
COPRODUCTIONS : Théâtre du Beauvaisis – Beauvais, Klap Maison pour la danse – Marseille, Châteauvallon – scène nationale, Pôle Sud – CDCN Strasbourg, Le Pôle Arts de la Scène, Friche la Belle de mai.
Et avec le soutien de la Spedidam

SAMEDI

30 novembre 2019

20h30 • Durée : 1h
Salle Juliette Gréco (Carros)
de 10€ à 18€
Tout public
Navettes à 1€
19h : Départ du Parvis Palais des Festivals (Cannes)
Retour à l’issue de la représentation

LES

Carnets
du festival