Agora
SÃO PAULO COMPANHIA DE DANÇA
Mamihlapinatapai
SÃO PAULO COMPANHIA DE DANÇA
Odisseia
SÃO PAULO COMPANHIA DE DANÇA

SÃO PAULO DANCE COMPANY

Agora

Création 2019 – Première française – Pièce pour 12 danseurs

Chorégraphie : Cassi Abranches
Musique : Sebastian Piraces
Lumières : Gabriel Pederneiras
Costumes : Janaina de Castro

Mamihlapinatapai

Création 2012 – Pièce pour 8 danseurs

Chorégraphie : Jomar Mesquita avec la collaboration de Rodrigo de Castro
Musique : Te amaré e Después (Silvio Rodrigues), No se Nada (Rodrigo Leão), Tema Final (Cris Scabello) et As rosas não falam (Cartola)
Lumières : Joyce Drummond
Costumes : Cláudia Schapira

Odisseia

Création 2018 – Pièce pour 14 danseurs  

Chorégraphie : Joëlle Bouvier
Musiques : extraits des Bachianas Brasileiras de Heitor Villa-Lobos, La Passion selon saint Matthieu de Jean-Sébastian Bach, Melodia Sentimental de Heitor Villa-Lobos (paroles de Dora Vasconcellos) et poème Pátria Minha de Vinícius de Moraes
Lumière : Renaud Lagier
Costumes : Fábio Namatame
Assistants de chorégraphie : Emilio Urbina et Rafael Pardillo

La São Paulo Dance Company est une jeune compagnie ultra dynamique à la technique irréprochable avec un triple programme aussi virtuose que créatif.

Présentation

Créée en 2008 par le Gouvernement de l’État de São Paulo et dirigée par Inês Bogéa, la compagnie est riche d’un large répertoire : des très classiques chefs-d’œuvre de Petipa aux créations des plus grands chorégraphes de la danse d’aujourd’hui. Cette diversité, alliée à la virtuosité et à la polyvalence de ses danseurs lui a assuré un succès fulgurant. Passionnés, énergiques, les interprètes conjuguent à la technique classique internationale, fluidité et swing brésilien.

Mamihlapinatapai, mot issu d’une langue amérindienne, est sans doute le vocable le plus succinct pour traduire une idée des plus complexes : « un regard partagé entre deux personnes qui espèrent chacune que l’autre va prendre l’initiative de quelque chose que les deux désirent, mais qu’aucune ne veut commencer. ». C’est précisément le thème de cette œuvre signée Jomar Mesquita. Elle évoque le désir amoureux en s’inspirant des danses sociales à coloration lascive de son pays.

Odisseia, de Joëlle Bouvier, réinterroge le mythe d’Ulysse dérivant sur la mer, à la lumière du drame des migrants d’aujourd’hui. Sa création, d’une sensibilité à fleur de peau, interroge les étapes de ce voyage incertain et périlleux, mais chargé d’espoir et d’attentes. Sur une musique d’Heitor Villa-Lobos, Joëlle Bouvier a choisi de mélanger des extraits des Bachianas Brasileira à la Passion selon Saint Matthieu de Jean-Sébastien Bach.

Enfin, Cassi Abranches, chorégraphe brésilienne, livrera sa toute dernière création qui explore toutes les significations que peut prendre le temps, de la durée à la météorologie en passant par la mesure musicale.

Le mot de Brigitte Lefevre

La São Paulo Dance Company est une belle compagnie brésilienne qui mérite d’être découverte. J’ai été très sensible au fait qu’elle passe commande à Joëlle Bouvier, l’une des chorégraphes emblématiques de la jeune danse française des années 80, qui a su, depuis, mener une carrière exemplaire. Elle nous permet également de repérer une chorégraphe brésilienne encore peu connue en France, Cassi Abranches…et de savourer la chorégraphie de Jomar Mesquita avec son clin d’œil aux danses brésiliennes.

 

La compagnie

Créée en 2008 par le gouvernement de l’Etat de São Paulo, la São Paulo Dance Company, est dirigée par Inês Bogéa, ex-danseuse de Grupo Corpo, documentariste, et écrivaine. Depuis, la compagnie, constituée d’une trentaine de danseurs, a convié un public de 695 000 personnes à l’apprécier à travers le monde. Cette jeune et brillante compagnie a dansé 39 nouvelles productions et 24 reprises, toutes signées des plus grands chorégraphes de notre temps.

Elue « Meilleure Compagnie » 2019 par le syndicat professionnel de la critique théâtre, musique et danse.

Mentions obligatoires
Odisseia est une création de l’Associação Pró-Dança / São Paulo Companhia de Dança (avec le soutien du Gouvernement de l’État de São Paulo) – Une coproduction avec Chaillot – Théâtre National de la Danse (France).

Mardi

3 décembre 2019

20h • Durée : 1h40
(avec entracte)
Anthéa
de 14€ à 40€
Tout public

LES

Carnets
du festival