RÉGINE CHOPINOT

A D-N Quatuor

Première en région
Création 2021

Conception : Régine Chopinot 

Avec Nicolas Barillot, Prunelle Bry, Régine Chopinot, Sallahdyn Khatir, Phia Ménard, Nico Morcillo

Conseillères scientifiques : Christine Breton, docteur en histoire et Nadine Gomez, conservateur en chef du patrimoine et directeur de la maison d’Alexandra David-Neel à Digne-les-Bains

Régine Chopinot livre une nouvelle création en lien avec les éléments et les rythmes de la nature, tout en rendant hommage à une femme extraordinaire : Alexandra David-Neel. 

Présentation

Si le titre A D-N évoque la double hélice à l’origine de la vie, pour Régine Chopinot ce sont en premier lieu les initiales d’Alexandra David-Neel, une femme d’exception, à la fois, orientaliste, tibétologue, chanteuse d’opéra et féministe, journaliste et anarchiste, écrivaine et exploratrice, franc-maçonne et bouddhiste française. Elle fut également la première femme à atteindre Lhassa, capitale du Tibet alors interdite aux étrangers. Mais ce qui fascine la chorégraphe, ce sont ces milliers de pas que parcourt l’exploratrice, arpentant les solitudes himalayennes pendant quatorze ans, avant de s’installer à Toulon puis Digne-les-Bains. Convoquant la circassienne Phia Ménard, la danseuse Prunelle Bry, et le guitariste Nico Morcillo, Régine Chopinot crée une superbe méditation sur le mouvement, imprégnée de l’expérience physique et spirituelle de l’aventurière. La gestuelle suspend le temps, tout en réveillant le flot de nos émotions. Tressant leurs trajets singuliers à leur souci de liberté, le trio féminin tisse une ode à la vie, à son ADN.

Le mot de Brigitte Lefèvre : Avec Régine Chopinot, dès ses débuts j’ai toujours eu l’intuition que la puissance qui émanait d’elle et de ses pièces était nourrie par une intériorité qui s’est révélée depuis. La grande admiration que nous partageons pour Alexandra David-Neel, inspiratrice de cette création, ne pouvait que m’inciter à la faire participer à ce festival.

Quelques mots sur la chorégraphe  : Star de la danse contemporaine des années 80, puis directrice du CCN de La Rochelle de 1986 à 2008, Régine Chopinot étudie, sur la durée, certaines pratiques issues des sciences du corps anciennes et complexes, telles que le yoga. En 2008 elle fonde Cornucopiae – the independent dance, et approfondit sa recherche chorégraphique en lien avec la force de la parole auprès de cultures organisées autour de la transmission orale, en Nouvelle-Calédonie, en Nouvelle-Zélande, au Japon. En 2011, elle choisit Toulon pour y vivre et travailler. En 2014, elle met en place des ateliers sur mesure pour les femmes en alphabétisation et les jeunes gens exilés. Avec l’Académie de l’Opéra national de Paris, Régine Chopinot met en place un projet de transmission et de création qui questionne la pertinence de l’art chorégraphique face à la société. Régine Chopinot est artiste en résidence à la MC93 à Bobigny pour la Fabrique d’expériences et artiste en territoire au Port des créateurs à Toulon.

Mentions obligatoires
Production MC93 — Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis
Coproduction La Maison CDCN Uzès Gard Occitanie
Avec le soutien de la DRAC Île-de-France – Ministère de la Culture
Avec Cornucopiae – the independent dance, le Port des créateurs Toulon, Villa Tamaris Centre d’Art de la Seyne-sur-Mer

Mercredi

1er décembre 2021

18h Durée 50 min
Théâtre Croisette - Hôtel JW Marriott (Cannes)
de 10€ à 18€
Abonnez-vous dès 6 spectacles
Dès 10 ans
Rencontre avec l’équipe artistique à l’issue du spectacle
AUTOUR DU FESTIVAL

« Transmission d’une œuvre chorégraphique »
Lundi 29 et mardi 30 novembre

LES

Carnets
du festival