CCN MALANDAIN BALLET BIARRITZ

L’Oiseau de feu

Ballet pour 22 danseurs
Première en région – Coproduction Festival de Danse Cannes – Côte d’Azur
Création 2021

Musique : Igor Stravinski
Chorégraphie : Thierry Malandain
Décor et costumes : Jorge Gallardo
Lumières : François Menou
Réalisation costumes : Véronique Murat, assistée de Charlotte Margnoux
Maîtres de ballet : Richard Coudray & Giuseppe Chiavaro
Artistes chorégraphiques : Ione Miren Aguirre, Giuditta Banchetti, Raphaël Canet, Clémence Chevillotte, Mickaël Conte, Jeshua Costa, Frederik Deberdt, Clara Forgues, Loan Frantz, Irma Hoffren, Hugo Layer, Guillaume Lillo, Claire Lonchampt, Nuria López Cortés, Arnaud Mahouy, Alessia Peschiulli, Alejandro Sánchez Bretones, Ismael Turel Yagüe, Yui Uwaha, Patricia Velazquez, Allegra Vianello, Laurine Viel.

Le Sacre du printemps

Selon l’argument d’Igor Stravinski
Ballet pour 18 danseurs
Première en région – Coproduction Festival de Danse Cannes – Côte d’Azur
Création 2021


Musique : Igor Stravinksi
Chorégraphie et scénographie : Martin Harriague
Lumières : François Menou et Martin Harriague
Costumes : Mieke Kockelkorn
Assistante chorégraphe : Françoise Dubuc
Artistes chorégraphiques : Giuditta Banchetti, Raphaël Canet, Clémence Chevillotte, Mickaël Conte, Jeshua Costa, Frederik Deberdt, Clara Forgues, Loan Frantz, Irma Hoffren, Hugo Layer, Guillaume Lillo, Claire Lonchampt, Nuria López Cortés, Arnaud Mahouy, Alessia Peschiulli, Alejandro Sánchez Bretones, Ismael Turel Yagüe, Yui Uwaha, Patricia Velazquez, Allegra Vianello, Laurine Viel.

Le Malandain Ballet Biarritz est l’une des meilleures compagnies de ballet de France. Elle a la particularité de présenter une danse très actuelle issue de la technique classique. 

Présentation

Les chefs-d’œuvre des Ballets russes n’ont pas fini d’inspirer les chorégraphes à travers le temps. Mais la musique d’Igor Stravinski n’est pas étrangère ni au succès de ces ballets mythiques, ni à leur postérité foisonnante. Dans tous les cas, elle fut un stimulant formidable, déclenchant des énergies créatrices nouvelles. Aujourd’hui, le Malandain Ballet Biarritz s’en empare, en réunissant dans un même programme L’Oiseau de feu et Le Sacre du printemps, chorégraphiés respectivement par Thierry Malandain et Martin Harriague. Thierry Malandain n’en est pas à son coup d’essai concernant Stravinski, ayant déjà créé un Pulcinella (1991) et un duo sur le Concerto en ré pour orchestre à cordes (Entre deux, 2011). Pour sa version de L’Oiseau de feu pour vingt-deux danseurs il s’appuie sur la Suite pour orchestre de 1945 et développe une esthétique lumineuse et aérienne, teintée de spiritualité, retenant que les oiseaux sont des passeurs entre ciel et terre.
Martin Harriague s’attaque au Sacre du printemps, œuvre légendaire pour son avancée « révolutionnaire » quant à sa partition chorégraphique comme musicale. Le chorégraphe, très inspiré par le rapport entre l’homme et la nature, s’est concentré sur la force jaillissante de la vie, et sa dynamique sauvage, faisant du Sacre un mouvement primitif, explosif et terrien.

Le mot de Brigitte Lefèvre :
La présence du Ballet de Biarritz dirigé par Thierry Malandain participe à un bel équilibre à cette nouvelle édition du Festival. Thierry Malandain apporte sa culture et son talent à l’évolution constante du ballet dit classique depuis de nombreuses années.
Ce programme est un bel écho à la soirée Ballets russes de Dominique Brun. Et je suis particulièrement sensible de voir une nouvelle version de L’Oiseau de feu, ainsi que la création de Martin Harriague sur la musique du Sacre du printemps.

Quelques mots sur le Ballet
Le Malandain Ballet Biarritz a été créé en 1998. Il est constitué de vingt-deux danseurs permanents formés à la technique classique. Son répertoire est constitué majoritairement des œuvres de Thierry Malandain, qui crée des ballets très contemporains à partir du vocabulaire classique, et plus récemment des créations de Martin Harriague, artiste associé au Ballet depuis 2018. Auteur de plus de 80 chorégraphies, Thierry Malandain continue de créer un répertoire cohérent, où la priorité est donnée au corps dansant.

Mentions obligatoires : 
L’Oiseau de feu

Coproducteurs Donostia Kultura – Victoria Eugenia Antzokia -Donostia / San Sebastián (Espagne) • Chaillot-Théâtre national de la Danse – Paris • Théâtre des Salins, Scène nationale – Martigues • Le Cratère – Scène nationale Alès • Opéra de Reims • La Rampe – Scène conventionnée Echirolles • Théâtre St Quentin-en-Yvelines – Scène nationale • Festival de Danse Cannes – Côte d’Azur France
Partenaires Théâtre Olympia d’Arcachon • Le Parvis – Scène nationale de Tarbes

Le Sacre du printemps
Coproducteurs Donostia Kultura – Victoria Eugenia Antzokia -Donostia / San Sebastián (Espagne) • Chaillot-Théâtre national de la Danse – Paris • Théâtre des Salins, Scène nationale – Martigues • Le Cratère – Scène nationale Alès • Opéra de Reims • La Rampe – Scène conventionnée Echirolles • Théâtre St Quentin-en-Yvelines – Scène nationale • Festival de Danse Cannes – Côte d’Azur France
Partenaires Théâtre Olympia d’Arcachon • Le Parvis – Scène nationale de Tarbes

Mardi

7 décembre 2021

20h30 Durée 1h20 (avec entracte)
Théâtre intercommunal LE FORUM (Fréjus)
de 14€ à 35€
Abonnez-vous dès 6 spectacles
Dès 7 ans
Rencontre avec l’équipe artistique à l’issue du spectacle

AUTOUR DU FESTIVAL

Soirée partagée
Pass 2 spectacles de 18€ à 43€
19h30 – Sébastien Ly « NOW»
20h30 – Malandain Ballet Biarritz « Soirée Stravinski »

Une navette est spécifiquement affrétée au départ du Palais des Festivals pour 1€.
Inscriptions obligatoires lors de l’achat du billet.

LES

Carnets
du festival