LOUISE LECAVALIER

Stations

Première française

Création 2020 

 

Chorégraphie et interprétation : Louise Lecavalier
Assistante à la chorégraphie et répétitrice : France Bruyère
Conception lumières : Alain Lortie
Conseiller à la scénographie : Marc-André Coulombe
Musiques : Colin Stetson, Suuns and Jerusalem in My Heart, Teho Teardo et Blixa Bargeld
Musique originale et arrangements : Antoine Berthiaume
Costumes : Yso, Marilène Bastien

Véritable icône de la danse contemporaine, Louise Lecavalier poursuit avec ce solo sa recherche fondée sur la virtuosité, le dépassement de soi et la prise de risque… Une quête d’absolu en forme de one-woman-show époustouflant

Présentation

Louise Lecavalier prend la danse à bras le corps, comme une bataille existentielle et personnelle. Après quarante ans de carrière, danser toujours, danser encore, danser mieux pourrait être son mantra, avec juste cette pointe d’autodérision qui affleure à chacun de ses pas et les rend si spirituels. Désarticulations, équilibres instables, sinuosité des jambes, élans invraisemblables, décharges de geste, pulsions exacerbées… Louise peut tout ! L’apesanteur du plongeur et les vrilles frénétiques, les ondulations et les suspensions, les trémulations et les transes. En quatre Stations comme autant d’états de corps – fluidité, contrôle, méditation et obsession -, Louise Lecavalier continue sa vertigineuse exploration de la danse entre le désir d’envol et celui de peser dans le présent. Une densité dans la légèreté et du vif dans la retenue, et ces petits pas latéraux effectués à pleine vitesse qui glissent comme le vent déplace des traces sur le sable. En quatre Stations, comme autant de saisons ou de points cardinaux. Un cycle qui, comme le temps, ne s’arrête jamais : partir, revenir… Pour rencontrer, au bout, l’oubli de soi, la liberté.

Le mot de Brigitte Lefèvre : 

Louise Lecavalier est une femme extraordinaire, d’une humanité, d’une intégrité artistique exceptionnelle. À la fois chorégraphe et interprète accomplie, elle porte dans son corps toutes ses années de pratique, ce que je trouve très émouvant. Sa danse est littéralement magique, d’une énergie folle, d’une beauté inouïe.

Quelques mots sur la chorégraphe :
Icône de la danse contemporaine internationale, égérie de la compagnie La La La Human Steps, depuis Oranges en 1981 jusqu’à Exaucé/Salt en 1999, la Québécoise Louise Lecavalier incarne une danse extrême. Elle marque de son sceau toutes les collaborations d’envergure qui ont jalonné la trajectoire de La La La Human Steps, notamment le spectacle Sound and Vision de David Bowie en 1990, ou le concert The Yellow Shark de Frank Zappa et de l’Ensemble Modern d’Allemagne à l’automne 1992. À partir de 2003, Louise Lecavalier travaille avec d’autres chorégraphes comme Tedd Robinson et Crystal Pite qui lui écrivent des pièces. Elle collabore également avec Benoit Lachambre à la création de deux œuvres avant de créer ses propres chorégraphies en 2012.

Mention obligatoires :

Production : Fou Glorieux
Coproduction : tanzhaus nrw, Düsseldorf ; HELLERAU – European Centre for the Arts Dresden ; Festival TransAmériques, Montréal ; Usine C, MontréalHarbourfront Centre, Performing Arts, Toronto ; Centre national des Arts, Ottawa ; SFU Woodward’s Cultural Programs, Vancouver ; Diffusion Hector-Charland, L’Assomption et Repentigny.

Louise Lecavalier est soutenue par le Conseil des arts et des lettres du Québec, le Conseil des Arts du Canada et le Conseil des arts de Montréal.

Dimanche

28 novembre 2021

17h Durée 1h
Théâtre Croisette - Hôtel JW Marriott (Cannes)
Tarifs de 10€ à 18€
Abonnez-vous dès 6 spectacles
Dès 11 ans
Rencontre avec l’équipe artistique à l’issue du spectacle
AUTOUR DU FESTIVAL

Projection documentaire
LOUISE LECAVALIER – SUR SON CHEVAL DE FEU
Dim. 28 Novembre 10h

Rencontre avec Laura Cappelle, 
LES CHORÉGRAPHES PIONNIÈRES
Sam. 27 Novembre 18h30

LES

Carnets
du festival