BINTOU DEMBÉLÉ

S/T/R/A/T/E/S Quartet 

Première en région
Création 2015

Chorégraphie : Bintou Dembélé
Danse hip-hop et Krump : Bintou Dembélé, Michel Onomo (Meech)
Musique : Charles Amblard
Voix : Charlène Andjembé
Création lumière : Cyril Mulon
Création son : Vincent Hoppe
Régie Lumières : Johann Chauveau

Bintou Dembélé, une des grandes figures féminines du hip-hop, met au jour l’histoire inscrite dans les corps, qu’elle soit personnelle ou coloniale.

Présentation

Avec S/T/R/A/T/E/S, Bintou Dembélé se confronte à son histoire. Là, c’est le corps qui incarne ce passé qui l’habite au-delà de la conscience et de la connaissance. Passé fantasmé, silencieux, S/T/R/A/T/E/S est cette mémoire fractionnée, où s’empilent les histoires de chacun. Le corps se déplace entre hier et aujourd’hui pour combler les manques, les non-dits et les silences. Comme une mémoire vive toujours brûlante et d’actualité.
Sur scène, des cercles tracés à même le sol. Espace de liberté et d’échanges, où les quatre artistes vont initier des états de corps venus du Hip-Hop et du K.R.U.M.P – deux danses nées de cette impérieuse rage de vie – qui revisitent cette mémoire. Sons des corps, des respirations, frappes des pieds des danseur.ses, variations de jazz, de blues et polyphonies d’inspiration africaine font résonner le déploiement des tensions et des intentions tout en donnant naissance à des gestes d’une infinie délicatesse.
« Tel est mon façonnement, celui d’une culture de rue et de l’image qui m’a imprégnée, de la rue à la scène, sous forme de partage d’expériences d’une culture créée par nous et pour nous. S/T/R/A/T/E/S est une performance. Un terme qui pour moi est l’expression d’une liberté artistique qui ne détermine ni ne fige ce que j’ai envie de dire, qui permet de relier plusieurs esthétiques. Libre de ne pas cloisonner. Une liberté qui ne définit aucun lieu, aucun espace et aucun public. »

Le mot de Brigitte Lefèvre : C’est en 2015 au Théâtre Golovine dans le OFF d’Avignon que j’ai découvert Bintou Dembélé. Cette création m’a profondément marquée par sa puissance, par la force de son propos. Dans cette édition où les femmes sont largement présentes, la présence de Bintou, pionnière du hip-hop féminin, me paraissait tout à fait indispensable.

Quelques mots sur la chorégraphe :

Chorégraphe et danseuse, Bintou Dembélé se définit « d’origine hip hop ». C’est par cette culture et cette écriture gestuelle qu’elle a fait ses débuts en 1985 au sein du groupe Aktuel Force et du Collectif Mouv (devenu Ykanji), puis de la Cie Käfig ou encore pour les tournées de MC Solaar.
En 2002, elle crée la compagnie Rualité. Revisitant la Street Dance au prisme de la musique répétitive et des polyphonies rythmiques, ses chorégraphies explorent les mémoires rituelle et corporelle, les cultures de la marge, les zones d’ombres de l’Histoire coloniale et postcoloniale, les stratégies de réappropriation et de marronnage.
Elle crée au sein de cette compagnie six spectacles qui sont représentés en France, en Belgique, en Birmanie, au Chili, en Guyane, en Italie, en Macédoine, au Mali, au Sénégal, en Suède, en Suisse… En 2017, Clément Cogitore fait appel à elle pour chorégraphier son film Les Indes galantes pour la 3e Scène de l’Opéra national de Paris, puis l’Opéra Les Indes galantes dont il assure la mise en scène en 2019.

Mentions obligatoires
Production-Diffusion : in’8 circle • maison de production
Coproduction : Théâtre d’Ivry-Antoine Vitez, Initiatives d’Artistes en Danses Urbaines
(Fondation de France, Parc de la Villette, Caisse des Dépôts et l’Acsé), Collectif 12
(Mantes-la-Jolie, avec le soutien de la DRAC Ile de France – aide à la résidence),
Centre de Danse du Galion d’Aulnay-sous-Bois, CNCDC Châteauvallon, CCN de La
Rochelle.
Soutiens : Conseil général de l’Essonne, Conseil général Val-de-Marne, la Ville de
Morangis.
La Cie Rualité est conventionnée au titre de la permanence artistique et culturelle de la Région Ile-de-France.

Samedi

4 décembre 2021

18h Durée 55 min
Théâtre Croisette - Hôtel JW Marriott (Cannes)
de 10€ à 18€
Abonnez-vous dès 6 spectacles
Dès 14 ans
Rencontre avec l’équipe artistique à l’issue du spectacle

AROUND THE FESTIVAL

Projection documentaire
INDES GALANTES de Philippe Béziat
Sam. 4 Décembre 10h

LES

Carnets
du festival