Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Aenean euismod bibendum laoreet. Proin gravida dolor sit amet.
Voir le calendrier

Projections documentaires

En partenariat avec Cannes Cinéma et le CN D Centre national de la danse.
Un parcours cinématographique est proposé en lien avec la programmation du Festival. C’est l’occasion d’approfondir ses connaissances autour de figures majeures de la danse, et d’interroger les liens complexes et parfois évidents qu’entretiennent ces deux arts du mouvement.

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Dimanche 15 décembre

11h00 | Salle Estérel, Palais des Festivals (Cannes)

« Mortellement » Portrait de Christian Rizzo

(2018, 32 min)

La danse de Christian Rizzo est une danse avec ou contre la mort, où chaque mouvement est un signe finalement joyeux de survie.

Les extraits des pièces

Soit le puits était profond, soit ils tombaient très lentement, car ils eurent le temps de regarder tout autour, 2005
D’après une histoire vraie, 2013
Le Bénéfice du doute, 2012
Le Syndrome Ian, 2016
b.c, janvier 1545, Fontainebleau, 2007
Sakınan göze çöp batar, 2012
Comme crâne, comme culte, 2005
Et pourquoi pas : “bodymakers”, “falbalas”, “bazaar”, etc, etc… ?, 2001
Fom 1, 2009
100% Polyester, objet dansant n° (à définir), 1999

Rencontre avec le chorégraphe Christian Rizzo et Brigitte Lefèvre, directrice artistique à l’issue de la projection (sous réserve de confirmation) 
Modération : Virginie Aubry, Responsable du pôle Diffusion du Centre national de la Danse

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Aenean euismod bibendum laoreet. Proin gravida dolor sit amet.
Voir le calendrier

Projections documentaires

En partenariat avec Cannes Cinéma et le CN D Centre national de la danse.

Un parcours cinématographique est proposé en lien avec la  programmation du Festival. C’est l’occasion d’approfondir ses connaissances autour de figures majeures de la danse, et d’interroger les liens complexes et parfois évidents qu’entretiennent ces deux arts du mouvement.

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Dimanche 8 décembre

11h00 | Espace Miramar (Cannes)

« Sasha Waltz, un portrait »

(2014, 1h12) – Documentaire, Allemagne
Réalisateur : Brigitte Kramer

Un portrait intime de Sasha Waltz, danseuse et chorégraphe née en 1963 à Karlsruhe en Allemagne. Dans ce film, elle se confie sur son travail et sur sa perception de la danse. Sasha Waltz fait partie des chorégraphes européennes les plus connues aujourd’hui. Ses chorégraphies surprennent toujours tant par leur inventivité et leur esthétique que par la profondeur des sujets abordés. Elle ne travaille pas uniquement avec des danseurs. Elle aime que ses créations dialoguent avec d’autres formes d’art. La réalisatrice retrace le parcours de Sasha Waltz de 2006 à nos jours – les années les plus importantes de la carrière de la chorégraphe.

Rencontre avec un des danseurs de Sasha Waltz & Guests et Brigitte Lefèvre, directrice artistique à l’issue de la projection.
Modération Agnès Izrine

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Aenean euismod bibendum laoreet. Proin gravida dolor sit amet.
Voir le calendrier

Projections documentaires

En partenariat avec Cannes Cinéma et le CN D Centre national de la danse.

Un parcours cinématographique est proposé en lien avec la  programmation du Festival. C’est l’occasion d’approfondir ses connaissances autour de figures majeures de la danse, et d’interroger les liens complexes et parfois évidents qu’entretiennent ces deux arts du mouvement.

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Samedi 7 décembre

14h30 | Espace Miramar (Cannes)

« Titicut Follies »

(1967, 1h24) – Documentaire, Etats-Unis
Réalisateur : Frederick Wiseman

Dans la prison de Bridgewater (Massachusetts), une institution réservée aux criminels malades mentaux. Le film décrit de façon sobre mais détaillée les conditions d’emprisonnement des criminels à la prison d’État. Titicut Follies montre comment les prisonniers sont traités par les gardiens, les travailleurs sociaux et les psychiatres. La réalité impitoyable des conditions de détention infligées aux malades-prisonniers dans l’établissement a provoqué l’interdiction du film pendant 25 ans.

Rencontre avec le réalisateur Frederick Wiseman et Brigitte Lefèvre, directrice artistique à l’issue de la projection.
Modération : Stéphane Bouquet, artiste associé au CN D

Frederic Wiseman

Frederick Wiseman est un cinéaste américain né le 1er janvier 1930 à Boston, Massachusetts. Dans ses films, il est réalisateur, scénariste, producteur, monteur, preneur de son, et parfois même interprète. Documentariste, il s’est principalement appliqué à brosser un portrait social des grandes institutions américaines.

Dès son premier documentaire ses principes de base sont posés : ce sont l’absence d’interviews, de commentaires off, et de musiques additionnelles pour privilégier un lent apprivoisement des personnes à la caméra, jusqu’à ce qu’elles ne la remarquent plus. Il accumule des centaines d’heures de tournage sur un temps relativement court et ne garde au montage qu’environ un dixième des images. Montage qui dure alors plusieurs mois, pour découvrir les sens cachés des rapprochements qui naissent sous ses ciseaux. Il apporte une grande attention aux corps, aux gestes, tout en restituant ou en mettant en scène les silences. Telle une mosaïque, les figures émergent de la juxtaposition patiente des morceaux, et son travail, entre vérité et fiction, convoque l’attention et la réflexion de ses spectateurs.

Découvrez Frederick Wiseman en interwiew

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Aenean euismod bibendum laoreet. Proin gravida dolor sit amet.
Voir le calendrier

Projections documentaires

En partenariat avec Cannes Cinéma et le CN D Centre national de la danse.
Un parcours cinématographique est proposé en lien avec la programmation du Festival. C’est l’occasion d’approfondir ses connaissances autour de figures majeures de la danse, et d’interroger les liens complexes et parfois évidents qu’entretiennent ces deux arts du mouvement.

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

reportée au dimanche 15 décembre

Dimanche 15 décembre

11h30 | Salle Estérel, Palais des Festivals (Cannes)

« Ma Mère adorait la danse » Portrait de Brigitte Lefèvre

(2014, 52 min) – Documentaire, France
Réalisateur : Thierry Teston
Auteur : Mathilde Meyer

Brigitte Lefèvre entre à l’Opéra à l’âge de 8 ans. Devenue directrice de la danse de l’Opéra de Paris en 1994, elle a contribué à révolutionner la danse mondiale, en donnant notamment les clés de l’Opéra de Paris à des créateurs contemporains comme Trisha Brown, Wayne McGregor, Angelin Prejlocaj ou Benjamin Millepied. Durant un an, le réalisateur Thierry Teston l’a suivie de Paris à Tokyo et dans les coulisses du Palais Garnier. Elle quitte l’Opéra le 1er novembre 2014, passant le relais à Benjamin Millepied, futur directeur d’une institution qui est devenue la plus prestigieuse compagnie de danse du monde.

Rencontre avec Brigitte Lefèvre à l’issue de la projection.
Modération Agnès Izrine

PLATEFORME STUDIOTRADE
Master classes / Représentions / Courts métrages / Rencontres

PLATEFORME STUDIOTRADE

Orchestrée par Eric Oberdorff / Cie Humaine
Organisé en partenariat avec la Direction de la Culture de la Ville de Cannes

10h30 – 12h30 Master classes
avec Vilnius City Dance Theatre Low Air et avec Cie Silke Z

14:45 Présentation des performances

15:00 – 15:20 :  “You are safe ”
Pièce pour 5 danseurs et 1 musicien
Chorégraphe :
Silke Z.
Silke Z. / RESISTDANCE (Allemagne) est membre fondateur de Studiotrade.
Interprètes : Lisa Kirsch, Abine Leao Ka, Florian Patschovsky, Alice Smith, Caroline Simon 
Musicien : André Zimmermann 

15:30 – 15:50  “A solo for society ”
solo
Chorégraphe : António Cabrita & São Castro
Interprète : Guilherme Leal
CPR Viseu | Companhia Paulo Ribeiro (Portugal) est membre associé de Studiotrade.


Pause avec Projection de films de danse (salle de répétition) :
REQUIEM
film islandais (2013 / 16 minutes)
Chorégraphe : Sigríður Soffía Níelsdóttir
Réalisateurs : Marino Thorlacius & Sigríður Soffía Níelsdóttir
Présenté par : Reykjavík Dance Atelier (Islande), membre associé de Studiotrade.

TRAVERSE
film franco-canadien (2018 / 13minutes)
Chorégraphe : Sandy Silva
Réalisatrice : Marlene Millar avec la complicité de Sandy Silva
Présenté par : Stéla – DAN.CIN.LAB, membre fondateur de Studiotrade


16:20 – 16:40 
“The Body”
duo
Compagnie : Liisa Pentti +Co (Finlande) 
Chorégraphie et concept : Liisa Pentti
Interprètes : Bo Madvig (DK), Riina Huhtanen (FI)
Liisa Pentti +Co (Finlande) est membre associé de Studiotrade.

16:50 – 17:10 “Game Over”
Pièce pour 2 danseurs et 1 musicien
Compagnie : Vilnius city dance Theatre Low Air (Lituanie)
Chorégraphe et interprètes : Laurynas Žakevičius et Airida Gudaitė
Compositeur et musicien : Adas Gecevičius
Vilnius city dance theatre Low Air est présenté par Arts Printing House (Lituanie), membre fondateur de Studiotrade.

17h10 – 17h30 Discussion avec le public

Venus des quatre coins de l’Europe, des chorégraphes posent, chacun dans la singularité de son langage et de sa démarche, des questions qui sont le reflet de préoccupations universelles, intemporelles mais tellement contemporaines.

Présentation

Le Festival accueillera le 3e volet du projet initié et accompagné par Eric Oberdorff, directeur artistique de la Cie Humaine, qui permet de mettre en avant le travail de 4 compagnies, membres du réseau européen Studiotrade.
Venus des quatre coins de l’Europe, des chorégraphes posent, chacun dans la singularité de son langage et de sa démarche, des questions qui sont le reflet de préoccupations universelles, intemporelles mais tellement contemporaines.

Quels impacts ont nos peurs sur notre corps, notre relation à l’autre, notre âme ? Sommes-nous en sécurité ? Comment peut-on préserver notre existence en tant qu’individu et ne pas se laisser engloutir dans l’anonymat de la foule par les règles sociales, les normes, les codes moraux imposés ? Qu’est-ce que la beauté ? Quelle est la part de signifiant, de fragilité, d’impossibilité émanant du corps que je regarde ? Que se passe-t-il lorsque rêve et réalité se télescopent ? Quelle est la part de magie ? Celle de fiction ? 
Par leur performance sous forme de showcases, projections de court-métrages, rencontres et échanges à travers des master-classes, les artistes se font l’écho d’une parole et livrent une part de leur vision de notre époque. Une journée d’ébullition qui illustre le dynamisme de la scène chorégraphique indépendante européenne.

Samedi

14 décembre 2019

10h30 • 17h30
Auditorium des Arlucs (Cannes La Bocca)
Entrée gratuite - Inscriptions obligatoires
Tout public

LES

Carnets
du festival

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Aenean euismod bibendum laoreet. Proin gravida dolor sit amet.
Voir le calendrier

Projections documentaires

En partenariat avec Cannes Cinéma et le CN D Centre national de la danse.


Un parcours cinématographique est proposé en lien avec la  programmation du Festival. C’est l’occasion d’approfondir ses connaissances autour de figures majeures de la danse, et d’interroger les liens complexes et parfois évidents qu’entretiennent ces deux arts du mouvement.

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Samedi 30 novembre

11h00 | Salle Estérel, Palais des Festivals (Cannes)

« Béjart, l’âme de la danse »

(2017, 1h05) – Documentaire, franco-belgo-suisse
Avec l’aimable autorisation de la Fondation Maurice Béjart 

Réalisateur : Henri de Gerlache, Jean de Garrigues.

De l’enfant frêle venu à la danse par prescription au célèbre chorégraphe de plus de 250 ballets, Maurice Béjart est sans nul doute le créateur qui a permis à la danse de s’ouvrir au plus grand nombre. À travers quelques ballets emblématiques, des archives inédites et des témoignages actuels, le processus créatif de cet homme aux visages multiples se dévoile. Un homme qui a marqué de son empreinte un siècle et l’âme de la danse à tout jamais.

Rencontre avec Gil Roman, Henri de Gerlache et Brigitte Lefèvre à l’issue de la projection.