Dos au mur
Cie YEAH YELLOW

Cie

Yeah Yellow

Dos au mur

Coproduction Festival de Danse, Cannes Côte d’Azur
Création 2019 – Première en région – Pièce pour 2 danseurs

Chorégraphes-Interprètes : Camille Regneault et Julien Saint Maximin
Composition musicale : Julien Lepreux
Création lumière : Frédéric Stoll
Constructeur décor : Jipanco

Dos au mur est une pièce pour deux danseurs, qui, comme le titre l’indique, se retrouvent littéralement au pied du mur !

Présentation

Le titre est à entendre au sens littéral, car dans ce duo, les danseurs chorégraphes, Camille Regnault et Julien Saint Maximin, explorent toutes les figures possibles quand un mur vous entrave ou vous protège. En réalité, l’expression vient de l’escrime, lorsqu’un fleurettiste recule trop pour éviter le danger, il finit par se trouver « dos au mur ». Il ne lui reste plus qu’à faire face et affronter ce qui le menace. Dans ce duo, le regard sociologique n’est pourtant pas absent et toutes les acceptions de cette locution sont tour à tour explorées. La gestuelle, plutôt ingénieuse, nous fait découvrir la grammaire du hip-hop sous un tout autre jour. Il faut dire que Julien Saint Maximin a été sacré champion de France et d’Europe de Breaking et le passé de gymnaste de haut niveau de Camille Regneault compte pour beaucoup dans cette chorégraphie souvent acrobatique, parfois proche d’un nouveau cirque, avec ses escalades et ses chutes en rappel. Le mur n’a-t-il pas vocation à s’effondrer ? Ou à se métamorphoser pour finalement devenir invisible ? À moins qu’il ne continue d’exister, une fois détruit ? Y-a-t-il quelqu’un, de l’autre côté ?

 

Le mot de Brigitte Lefevre

Je trouve ce couple de danseurs émouvant dans le partage de deux sensibilités différentes. La force et la présence scénographique du mur a des significations multiples et leur permet de développer une gestuelle tout à fait singulière et originale inspirée du hip-hop. Ils convoquent un imaginaire poétique, tout en sollicitant une réflexion sociologique ou psychologique sur nous-même.

 

Les interprètes

Ancienne gymnaste de haut niveau et de formation autodidacte en danse hip-hop, Camille Regneault aka Kami crée la Compagnie EliôZ en 2007 dont elle sera la chorégraphe, puis Yeah Yellow en 2012 avec Julien Saint-Maximin au sein de cette même structure. Parallèlement, elle participe à de nombreuses compétitions de break dance sous les couleurs de Yeah Yellow, en France (triple Championne de France en 2013, 2015 et 2016) mais aussi dans divers championnats mondiaux.

De formation autodidacte en danse hip-hop, Julien Saint-Maximin aka Bee D se démarque par sa recherche de mouvements et son style original. Il se fait connaître grâce au circuit des battles mais également comme danseur, chorégraphe et fondateur du groupe Phase T avec lequel il a obtenu plusieurs titres dont celui de Champion de France, Champion d’Europe et un 4e prix aux Championnats du Monde de Breakdance (BOTY 2005). En 2012 il crée Yeah Yellow avec Kami.

Mentions obligatoires
Ce projet bénéficie du soutien de la Région Hauts-de-France.
Coproductions : Centre Chorégraphique National de Créteil et du Val-de-Marne / Compagnie Käfig direction Mourad Merzouki dans le cadre de l’Accueil Studio/ Ministère de la Culture et de la Communication. Initiatives d’Artistes en Danses Urbaines (IADU) – Fondation de France – La Villette, Paris 2018. Festival de Danse Cannes Côte d’Azur France.
Avec le soutien du théâtre Jean Vilar de Suresnes, de la Ville de Saint-Quentin (02), de la ville de Saintes et de la ville de Champigny-sur-Marne.
SPEDIDAM .

Vendredi

13 décembre 2019

18h • Durée : 50min
Théâtre La Licorne
Tarifs de 10€ à 14 €
Dès 6 ans

LES

Carnets
du festival