Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Aenean euismod bibendum laoreet. Proin gravida dolor sit amet.
Voir le calendrier
  • Accueil
  • Au cœur des richesses chorégraphiques

Au cœur des richesses chorégraphiques

Une programmation qui révèle la danse dans toute sa diversité, avec des richesses chorégraphiques venues des Etats-Unis, Brésil, Allemagne, Russie, Portugal, Guadeloupe, Finlande, Suisse, Tunisie, Lituanie, France.

Une nouvelle appellation, Festival de Danse Cannes – Côte d’Azur France, et des partenariats artistiques forts sont développés avec 6 structures culturelles majeures du territoire, sous l’impulsion de Brigitte Lefèvre qui assure la direction artistique du Festival depuis 2015.

Dans les théâtres partenaires

Anthéa à Antibes accueillera la compagnie brésilienne São Paulo Dance Company avec Odisseia de Joëlle Bouvier et des œuvres de chorégraphes brésiliens dont la dernière création, de Cassi Abranches, en première française. Le Théâtre National de Nice fera venir d’Aix-en- Provence Josette Baïz avec la pièce La Finale tandis que Kubilai Khan Investigations, compagnie implantée à Toulon, sera accueillie à Carros avec Something is wrong. D’autres artistes très investis dans la région Sud Provence Alpes-Côte d’Azur seront mis à l’honneur : Arthur Pérole, artiste associé au Théâtres en Dracénie, présentera sa dernière création Ballroom à Draguignan. La Compagnie Humaine basée à Nice et sa création Mon Corps Palimpseste sera présentée à Scène 55 de Mougins en soirée partagée avec Parallèles, de Raphaël Cottin et Jean Guizerix. En première mondiale, au Théâtre de Grasse, Ma mère l’Oye, de la chorégraphe Marion Lévy, artiste associée du Théâtre, réunira l’Orchestre de Cannes dirigé par Benjamin Levy et les élèves danseurs du Pôle National Supérieur de Danse Rosella Hightower.

A Cannes

Au Palais des Festivals de Cannes, le Béjart Ballet Lausanne ouvrira les festivités, suivront les prestigieux Ballet Stanislavski de Moscou dans Giselle, Ballet de l’Opéra national du Rhin dans un Lac des cygnes revisité par Radhouane El Meddeb, les américains du James Sewell Ballet dans un délirant Titicut Follies, la chorégraphe allemande Sasha Waltz, pour la première fois à Cannes, avec son emblématique pièce Körper, et en clôture, la très attendue commande du Festival, Magma, avec Marie-Agnès Gillot, danseuse étoile, Andrés Marín, icône du flamenco, et Christian Rizzo, artiste cannois metteur en scène, scénographe et chorégraphe.

Sur les autres scènes cannoises, les pièces de Noé Soulier et The Falling Stardust d’Amala Dianor réinterrogeront la danse classique dans un langage contemporain, A l’Ouest d’Olivia Grandville offrira une immersion dans les pulsations des peuples premiers du Canada, Chantal Loïal questionnera l’héritage du quadrille guadeloupéen dans Cercle égal demi Cercle au carré, tandis que la Compagnie Yeah-Yellow avec Dos au mur et Mickaël le Mer dans sa création Butterfly dévoileront une écriture hip-hop singulière et raffinée.

Pour la 3e édition, la Plateforme Studiotrade illustrera le dynamisme de la scène chorégraphique indépendante européenne autour du travail de quatre compagnies venues spécialement de Lituanie, Finlande, Portugal et Allemagne, et les jeunes talents du Cannes Jeune Ballet Rosella Hightower s’approprieront reprise de répertoire et créations sur mesure.